Site officiel de la ville de Mouriès

Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir Mouriès > Patrimoine > Géographie

Géographie

Mouriès, entre collines et marécages !

La commune de Mouriès s’étend sur 3835 hectares dont plus de 90% sont classés en zone naturelle ou agricole.

Le village se situe dans une cuvette au pied des Alpilles et se concentre au carrefour de l’ancienne Voie Aurélienne (D 17) et d’un axe sud-nord (D 24) qui autorise la traversée du Massif.

La géologie de Mouriès est celle d’un massif calcaire où les formations de l’ère secondaire l’emportent.

La commune se situe sur une plate-forme (Klippe de Mouriès) qui repose elle-même sur des brèches dolomitiques et des bancs de calcaires lutétiens qui apparaissent au nord (Castellas) et au sud (L’Anelier).

La commune se caractérise par une mosaïque de zones biogéographiques et donc de paysages.
Au nord le Massif des Alpilles forme une barrière traversée par la route conduisant à Eygalières.

La chaîne est précédée de différents « chaînons » parallèles, orientés est-ouest. Les crêtes  sèches  sont saillantes et souvent déchiquetées, elles contrastent avec les vallons plats, plus humides.  Aux Caisses de Jean-Jean les lames rocheuses, verticales qui bordent un vallon suspendu offrent un paradis aux grimpeurs quelque soit la saison.

C’est dans cette zone de piémont que ce développe l’agriculture traditionnelle sèche. Elle abrite la culture des oliviers et de la vigne.

La Coustière de Crau, véritable belvédère sur la Vallée des Baux,  dessine la limite sud de la cuvette. Elle fait rupture avec les terrains de la Crau.
C’est dans cette plaine de Crau que se développe l’arboriculture ou la production de foin si les parcelles bénéficient des possibilités d’irrigation apportées par le Canal de Craponne.

Très loin à l’ouest le bourrelet rhodanien ferme la dépression de la Vallée des Baux, empêchant l’écoulement des eaux de la Crau et des Alpilles créant ainsi une zone de marais longtemps malsaine.

Mouriès est donc aussi un village du marais ! Maintenant asséchée, cette partie sud de la commune, riche en alluvions, est favorable aux cultures maraîchères ou céréalières.
Les réseaux d’eau sont partout présents : canal d’irrigation de la Vallée des Baux au nord, canal d’assèchement au sud (Mas Neuf et Van Ens). Des petits cours d’eau temporaires, « les gaudres », recueillent, lors des orages, les eaux de ruissellement à l’est et à l’ouest (gaudre d’Aureille, du Destet, de Malaga).

Pour cette diversité naturelle, Mouriès est concerné par les règlementations liées au Site Inscrit des Alpilles, de la Directive de protection et de mise en valeur des paysages des Alpilles et par 3 zones Natura 2000.

Pour la qualité de ses productions agricoles, Mouriès est concerné par 5 périmètres de Zone d’ Appellation Contrôlée.

Partager cette page sur

eZ Publish - © Citéo - Inovagora